Quelques questions avant d’investir dans un ERP

Publié le 05 mars 2015

Par Xavier Perrin (xperrin@xp-consulting.fr)

J’ai récemment eu l’occasion de lire une étude très intéressante, réalisée par Software Advice, un organisme qui analyse les solutions ERP (Enterprise Resource Planning) pour conseiller de potentiels acheteurs.  L’étude a été réalisée à partir de l’analyse d’un échantillon d’échanges entre Software Advice et des entreprises en recherche de conseils pour l’achat d’un ERP répondant à leur besoins. L’étude est disponible ici : Enterprise Resource Planning BuyerView 2015.

J’aimerais juste apporter mon grain de sel à cette étude. Certaines des entreprises où je suis en mission envisagent de changer d’ERP et inévitablement je suis questionné quant à la meilleure solution en la matière. Ma première réponse est toujours : « Je ne suis pas un expert en ERP, je n’ai pas d’opinion. Consultez un spécialiste ! ». Néanmoins je poursuis toujours avec cette question : « Pourquoi ? Pourquoi voulez-vous changer votre ERP ? » L’étude de Software Advice révèle que 90% des acheteurs potentiels mentionnent le besoin d’intégrer les données de leurs différents processus comme la première raison qui les amène à rechercher un ERP. Je fais le même constat, et un argument récurrent est aussi « nous avons besoin  d’améliorer notre visibilité » ou « nous voulons réduire les coûts induits par la gestion de systèmes redondants » ou d’autres réponses semblables. Continuons donc avec un autre « pourquoi » : « Pourquoi avez vous besoin d’améliorer l’intégration de vos données ? Quelle valeur attendez-vous de cette intégration ? » La plupart sont surpris de ma question, tant il leur apparaît évident que l’intégration est vertueuse. En fait, je n’en suis pas si sûr. Un système tel qu’un ERP permet d’automatiser des processus, y compris des processus bancals ! Dans ce cas, le seul résultat qu’on puisse attendre est une organisation efficiente mais inefficace !

De la même façon, je rencontre des managers qui me demandent quel est le meilleur ERP car ils ne sont pas satisfaits de leur « vieux système inefficace » et ils veulent investir dans une nouvelle solution. En général, quand j’ai eu l’occasion d’évaluer leur organisation et leur processus de planification, je réponds : « Si vous mettez en place le meilleurs des ERP sur vos processus actuels, vos équipes apprécieront des interfaces plus conviviales et un système plus rapide… mais ils obtiendront les mêmes (mauvais) résultats qu’aujourd’hui ! » Donc, commencez par apprendre à créer des processus efficaces, apprenez les meilleures pratiques et formez vos équipes à ces meilleures pratiques de supply chain management, améliorez vos processus actuels avec votre ERP actuel. Et quand votre système informatique sera réellement devenu votre contrainte, le moment sera venu d’envisager d’en acheter un autre ».

Cet autre article traite d’un sujet similaire: MRP moins 2… ou la dégénérescence des ERP


8 réactions sur Quelques questions avant d’investir dans un ERP

  • BOMY dit :

    Comme toujours, la pertinence de Xavier me subjugue !…
    J’ai relevé chez un papetier suédois soumis à cette problématique l’équation suivante :
    NT + OO = VEOO
    New Technology + Old Organisation =
    Very Expansive Old Organisation

  • François Métral dit :

    Effectivement,il est toujours plus facile de critiquer un système informatique (qui de par sa nature ne peut se défendre…), quand les bonnes pratiques n’ont pas été mises en oeuvre correctement.

    Toutefois, je conviens bien volontiers qu’il y a un gros travail pour aligner les fonctionnalités d’un ERP aux besoins métier en tant que telle.En effet, le métier d’acheteur doit reposer sur une documentation de très haute qualité afin de gérer correctement les fournisseurs, les produits, les besoins, les expériences réalisées… alors que les ERP sont essentiellement définis au niveau transactionnel.

    Il y a donc encore beaucoup de travail à faire au niveau mise en oeuvre métier et amélioration des ERP.

    Je me tiens volontiers à disposition pour toute collaboration éventuelle dans un ou les deux de ces domaines.

  • SPANNEUT damien dit :

    Bonjour,
    Article utile et interessant.
    Je note aussi souvent des collégues insatisfaits de l’ERP actuel mais qui n’ont pas pris le temps et/ou fait l’effort de creuser les possibilities et capabilities de L’ERP actuel.
    Mon experience est que les ERP’s et leurs capabilites sont souvent très sous (ou mal?) utilises (+/- 25 %?) ou mal alimentées (« bullshit in => bullshit out »)

  • Bonjour Xavier et merci de mettre en évidence que la règle des « 5 pourquoi » s’applique aussi aux raisons de la mise en place d’un ERP. La question n’est pas tant unifier les données et faire en sorte qu’elles soient fiables (ce sont des prérequis pour que l’ERP fonctionne) mais plutôt : en quoi le nouvel ERP va donner un avantage concurrentiel? Prendre des parts de marché ? Améliorer la rentabilité? Il en résulte des pistes d’amélioration : taux de service, rapidité et fiabilité de la réponse au client en terme de délais et/ou documentation, réduction du BFR (stocks et lead time), Rationaliser et homogénéiser le panel fournisseur…
    Il faut penser ERP en termes de valeur ajouté et non plus en termes de cout, alors il deviendra un élément indispensable à la contribution de la stratégie de l’entreprise.
    Ayant la double compétence Lean et ERP, je peux mesurer la complémentarité des deux. Cependant, tout cela passe par la mise en place de la refonte des processus et un très fort accompagnement du changement.
    Excellente continuation.

  • Tres bon article, il est vrai qu’il n’y a pas de mauvais outils mais c’est surtout la manière de l’utiliser, et l’amélioration ou au moins la connaissance des processus et un élément majeur d’amélioration et d’accompagnement au changement. Ne pas oublier aussi un élément de base qui est la qualité des données. (input garbage -output garbage)
    Philippe (amélioration des processus)

  • Chambard dit :

    Bonjour
    Je pense que la question que pose Xavier est bonne
    Qu’est-ce qui cloche dans notre fonctionnement actuel?
    En quoi le nouveau système va-t-il résoudre les problèmes qui se posent aujourd’hui?
    On ne répond pas à la question et on pense que tout va aller mieux en investissant quelques millons, mais en final il faudra résoudre les problèmes, quelque soit le système, ne serait ce que tenir à jour la base de données et les paramètres de gestion, maîtriser les données d’entrée, ….
    Jean Pierre

  • Xavier Perrin dit :

    Pour info: des commentaires sur la version en anglais!

  • Derniers articles

    Nuage de tags

    Amélioration Continue APS Continous Improvement Coûts DBR ERP flux Flux tiré Genshi Genbutsu GPAO Heijunka Informatique Intervalle IT Jidoka Judoka Just-in-Time Juste-à-Temps Kaizen kanban Lean Lecture Management MES MPS MRP2 Muda Mura PDP PIC Productivité Progrès S&OP Setup SMED Stocks Stratégie Supply Chain Taille de lot Throughput TOC Toyota TPM TPS VSM

    Meta

    est fièrement propulsé par WordPress et le thème SubtleFlux traduit par WordPress tuto.

    Copyright © .